Séminaire Tracs : Cinéma 17/02/2023

Le prochain séminaire Transatlantic Cultures en partenariat avec le projet «Américanisation par les arts » (MSH Paris-Saclay) aura lieu le:
Vendredi 17 février 202

à l’Institut National d’Histoire de l’Art
2, rue Vivienne, 75002 Paris,
en salle Mariette, de 17h à 20h.
(ajouter le calendrier des séminaires tracs à votre agenda)

pour une séance
Cinéma

Nous aurons le plaisir d’écouter:

Dimitri Vezyroglou, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Contre l’Amérique, tout contre : Abel Gance et la construction française de l’auteur de cinéma dans son rapport au cinéma hollywoodien

et

Jean-Loup Bourget, ENS Ulm (études cinématographiques), THALIMHitchcock transatlantique

Modération : Didier Aubert, Université Sorbonne-Nouvelle, THALIM

Résumés des interventions:

Hitchcock transatlantique

L’œuvre d’Hitchcock est souvent réduite à sa période hollywoodienne, et son statut d’« auteur » attribué à la critique française, ce qui occulte l’importance de l’œuvre anglaise et l’estime précoce dont a joui le cinéaste. Toujours «transatlantique», Hitchcock, dès ses films anglais, fait appel à des acteurs américains et est très attentif au marché américain ; plus tard, il nourrit ses films hollywoodiens de multiples éléments anglais, et pendant la guerre effectue divers voyages et travaux au service de la cause britannique.

Jean-Loup Bourget est professeur émérite d’études cinématographiques à l’ENS Ulm après avoir été professeur de littérature américaine à la Sorbonne Nouvelle. Il a enseigné la littérature et/ou le cinéma aux Universités de Toronto, de Toulouse-le-Mirail, à l’EHESS, à Middlebury College, à l’Université de Genève et à l’Institut protestant de théologie. Il est l’auteur de 17 ouvrages portant principalement sur le cinéma hollywoodien classique et notamment sur les Européens à Hollywood (Hitchcock, Lubitsch, Lang, Sirk…).

Lectures:

Charles Barr, English Hitchcock, Cameron & Hollis, 1999.
Jean-Loup Bourget, Rebecca d’Alfred Hitchcock, Vendémiaire, 2017.
Jean-Loup Bourget, Sir Alfred Hitchcock, cinéaste anglais, Classiques Garnier, 2021.
Éric Rohmer et Claude Chabrol, Hitchcock, Éditions Universitaires, 1957.
François Truffaut, Le Cinéma selon Hitchcock, Robert Laffont, 1966.

— — —

Contre l’Amérique, tout contre : Abel Gance et la construction française de l’auteur de cinéma dans son rapport au cinéma hollywoodien.

Les années 1920 voient l’établissement définitif du règne hollywoodien sur le marché mondial du film ; elles voient aussi se développer, en France, le combat pour la reconnaissance du réalisateur comme auteur de cinéma, dont Abel Gance est une des figures de proue. Ce combat est sous-tendu par le rapport ambigu qu’il entretient – et avec lui une grande partie de la cinéphilie et de l’intelligentsia françaises – avec une industrie culturelle états-unienne à la fois méprisée et admirée, courtisée et redoutée.

Dimitri Vezyroglou est historien, maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École d’histoire de l’art et d’archéologie de la Sorbonne) et membre de l’unité de recherche HiCSA (Histoire culturelle et sociale de l’art). Il est notamment l’auteur de Le Cinéma en France à la veille du parlant. Un essai d’histoire culturelle (CNRS Éditions, 2011) et de Napoléon vu par Abel Gance (Vendémiaire, à paraître en 2023).



Citer ce billet
Tracs (2023, 6 février). Séminaire Tracs : Cinéma 17/02/2023. Transatlantic cultures. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/usa0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search