Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts 12 novembre 2021

La prochaine séance du séminaire Transatlantic Cultures, organisée en commun avec le projet « Américanisation par les arts »,  aura lieu le vendredi 12 novembre 2021  de 17h à 19h à l’Institut National d’Histoire de l’Art INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, en salle Mariette et en visio-conférence, sur inscription : contact[a]transatlantic-cultures.org. Le lien de connexion sera communiqué par mail.

Nous aurons le plaisir d’écouter: Marc Lapprand, de l’Université de Victoria (C.-B. Canada), qui nous parlera de :

Boris Vian, passeur d’Amérique 

Boris Vian, 1953.

Qu’est-ce qui fait de Boris Vian un passeur d’Amérique exemplaire ? L’Amérique est fantasmée, mais pas idéalisée chez ce passeur transculturel qui n’y a pourtant jamais mis les pieds. Car il a en France tout ce qui compte: le jazz, la SF et le cinéma. Sa vie durant, il va s’approprier un bien culturel américain considérable, pour mieux le partager. Ces passages s’effectuent sous divers modes, dont les « fausses » traductions (Sullivan) puis les « vraies ». Le mode peut être sérieux et humoristique à la fois, mais il peut être parodique aussi, comme dans ses « Chroniques du menteur ».

Marc Lapprand est professeur titulaire en lettres modernes au Département de français de l’Université de Victoria (Canada). Il a dirigé l’édition des Œuvres romanesques complètes de Boris Vian à la Bibliothèque de la Pléiade (2 vol. Gallimard, 2010). Il est également un spécialiste reconnu de L’Oulipo (Pouquoi l’Oulipo ?, Presses de l’Université Laval, 2020). Ses recherches les plus récentes portent sur le darwinisme littéraire et l’approche bioculturelle des récits de fiction.

Discutant : Philippe Gumplowicz, Université d’Évry Val d’Essonne, Paris-Saclay Continuer la lecture de « Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts 12 novembre 2021 »

Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts 02/04/21

La prochaine séance du séminaire Transatlantic Cultures, organisée en commun avec le projet « Américanisation par les arts »,  aura lieu le vendredi 2 avril 2021  de 16h à 18h, en visioconférence.

Nous aurons le plaisir d’écouter:

Sylvain Lesage (Université de Lille – IRHiS) qui nous parlera de

L’oncle d’Amérique

Flash Gordon et la construction d’un patrimoine du «neuvième art »

Flash Gordon-Socerlid

Flash Gordon constitue un objet central dans l’élaboration conflictuelle d’une bédéphilie française dans les années 1960. Unanimement célébrée, la série d’Alex Raymond est l’objet de plusieurs projets de réédition, qui esquissent les contours des communautés d’amateurs.
Cette intervention explore la manière dont s’opère la reconnaissance de la bande dessinée en tant que neuvième art, à travers le geste de republication, et éclaire les ressorts de la fascination pour la bande dessinée américaine au sein de la bédéphilie naissante.

Sylvain Lesage est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, rattaché à l’IRHiS. Spécialiste d’histoire culturelle, ses recherches s’inscrivent à la croisée de l’histoire des médias et des cultures visuelles. Après sa thèse soutenue en 2014 sous la direction de Jean-Yves Mollier, il a notamment publié L’Effet livre : métamorphoses de la bande dessinée (Presses universitaires François Rabelais, 2019) et Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l’album (Presses de l’Enssib, 2018).

La séance sera coordonnée par: Pascal Ory (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CHS)

En raison des contraintes sanitaires, pour assister au séminaire en ligne, merci de vous inscrire en écrivant à l’adresse:
Le lien de connexion vous sera communiqué par courriel.